Beauté

Lexique maquillage #1 : comment éblouir votre bien-aimé

Messieurs, vous voulez impressionner votre ami(e) ? Il (elle) est fan de maquillage et vous parle souvent du dernier fond de teint qu’il (elle) souhaite s’offrir, de l’importance de bien estomper, etc… Et vous hochez gentiment la tête pour lui faire plaisir mais vous ne comprenez rien à son charabia ? Alors cet article, messieurs, va vous permettre d’éblouir votre bien-aimé !

Plus sérieusement, dans mes précédents articles makeup, je parle en des termes parfois techniques. Il était évident, pour moi, que ces articles puissent être compris de tous, mais pourtant tout le monde ne peut pas connaitre le langage du maquillage.

Alors ci-dessous nous allons reprendre quelques termes que nous, makeup-Addict, utilisons naturellement quand vous nous lancez sur le sujet. A toutes les fourmis qui souhaitent impressionner leur moitié, c’est le moment de prendre des notes !

Le teint

Ce premier article de cette série décrira les produits que l’on utilise pour maquiller le teint et la manière de les utiliser. Nous reviendrons dans un prochain article pour compléter ce lexique et parler de ce qu’on utilise sur les sourcils, les yeux et les lèvres.

La crème hydratante

Avant de commencer son makeup, c’est obligatoire d’hydrater sa peau. Et même sans se maquiller, il faut hydrater la peau, il faut la protéger des intempéries qu’elle va rencontrer toute la journée (pollution par exemple). Il existe des tonnes de crèmes avec des propriétés différentes. Personnellement j’utilise deux crèmes de jour, une hydratante (NIVEA) et une crème antirides (SOOA). J’alterne entre les deux. Vous mettez une petite noisette dans le creux de votre main et vous faites pénétrer sur votre visage. On n’oublie pas de descendre, avec le reste de crème, dans le cou, on le néglige trop souvent mais c’est très important. La peau du cou est fragile et il y apparaît en premier les signes du vieillissement.

La base

Elle peut avoir plusieurs textures, fluides ou plus crémeuses. On utilise des bases afin de préparer la peau en fonction des critères recherchés. Il existe des bases matifiantes (pour ceux qui ont besoin de rendre leur teint mat), des bases hydratantes (pour ceux qui recherchent de l’hydratation), des bases floutantes (pour ceux qui ont besoin de flouter l’apparence de leurs pores), etc… J’utilise une base pour lisser ma peau, elle est très siliconée. J’en mets donc de manière très occasionnelle (mariages, événements, etc…). Au niveau de l’utilisation, vous pouvez en mettre une petite noisette sur votre visage en la faisant pénétrer avec vos doigts.

La BB crème

Ou CC crème, je ne connais pas la différence entre les deux, vous pouvez cliquer ici si vous voulez en savoir plus. Dans les deux cas, c’est une crème donc ce n’est pas aussi couvrant qu’un fond de teint. La BB crème est hydratante et légèrement teintée, ce qui permet à la fois d’hydrater mais aussi d’unifier son teint. On l’applique comme une crème hydratante, avec les doigts donc, mais on peut aussi l’appliquer avec un pinceau ou une éponge (plus communément appelé Beauty Blender). A vous de voir ce qui rend le mieux sur votre peau.

Le fond de teint

On le retrouve sous différentes formes, liquides ou compactes, texture fluide ou crémeuse. Il sert à unifier son teint, à masquer les rougeurs ou imperfections. Il est conseillé qu’il soit de la même couleur que la peau, afin de conserver au maximum le coté naturel, seconde peau. Un fond de teint plus clair ou plus foncé que la peau ne sera pas joli. On peut appliquer son fond de teint, une nouvelle fois, avec les doigts, un pinceau ou Beauty Blender. Personnellement, je l’applique au pinceau.

L’anticerne

En stick, en crème, ou plus liquide, l’anticerne s’utilise sous le dessous des yeux afin de camoufler les cernes. On peut également l’utiliser sur les zones souhaitées pour apporter de la lumière. La plupart du temps, les makeup-Addict utilisent un anticerne légèrement plus clair que la couleur de la peau afin de donner un coup d’éclat au visage. A nouveau, vous pouvez l’appliquer aux doigts, avec un pinceau ou une éponge Beauty Blender.

La poudre

La poudre peut être compacte ou libre, teintée, ou blanche, elle s’utilise en dernier pour poudrer son teint. Cela permet de fixer les différentes textures que nous avons appliquées avant. Il existe différentes poudres avec différentes fonctions recherchées : matité, lissante, fixatrice, etc… La poudre s’applique sous le dessous des yeux, pour que l’anticerne tienne toute la journée mais également sur le reste du visage. Chacun fait comme il le souhaite. Par exemple, pour ma part, je poudre le dessous de mes yeux et la zone T (front, nez, menton). Je ne recherche pas la matité mais une nouvelle fois de lisser mon grain de peau et fixer l’anticerne et le fond de teint.

La poudre de contouring

En poudre ou en stick, et même liquide, ça permet de structurer le visage. On utilise les ombres pour masquer ce qu’on pense être des petits défauts (front trop grand, menton trop allongé, nez pas assez fin, etc…). Avec un pinceau, on prélève (avec une main légère) un peu de poudre et on l’applique sur les zones que l’on souhaite mettre en ombre. Il faut ensuite faire des mouvements circulaires sur cette zone avec le même pinceau, ou un autre comme vous le souhaitez, afin de faire fondre la matière dans la peau. On essaye toujours de conserver au maximum un coté naturel à son maquillage. Un trait distinct marron sur la joue, par exemple, ne sera pas joli.

La poudre pour réchauffer son teint

La différence avec les poudres de contouring est le sous ton qui est beaucoup plus chaud. C’est pour donner un petit coup de pep’s à son teint, surtout en hiver 🙂 Ça permet de tricher un peu et de laisser croire que nous avons eu la chance de s’exposer légèrement au soleil. J’utilise la méthode du 3 (tempe, creux de joue, mâchoire). Je pars du haut de ma tempe, je descends vers le creux de ma joue, et je repars vers le bas de mon visage jusqu’à ma mâchoire.

Le blush

On trouve des blushs de quasiment toutes les couleurs (bon je n’ai encore jamais vu un blush bleu ou vert 🙂 ). Il existe toutes les teintes de roses possibles, de corail, de pèche, etc… On en met sur les pommettes, cela donne un coté frais au teint. Un peu de couleur sur nos joues donne vie au visage. On l’applique au pinceau avec une main légère (toujours une main légère 🙂 ). Attention deux traces roses sur les joues ce n’est pas naturel. Donc on y va doucement et progressivement.

I’highlighter

Sous forme de poudre, en stick ou liquide, l’highlighter est un concentré de lumière. On l’utilise sur le haut des pommettes, le nez ou l’arc de cupidon (le petit V de la lèvre supérieure) afin de mettre en lumière ces zones. C’est le produit révolutionnaire du maquillage depuis quelques années. Comment ne pas être fan d’Highlighter ? De même, il faut y aller avec parcimonie, avec un pinceau ou avec les doigts. Le principe est d’apporter cette touche glamour, on ne veut pas non plus ressembler à une boule à facettes !

On conclut !

Tous ces produits et termes deviendrons naturels à force de lire des articles ou regarder des vidéos. Bien sûr, ce ne sont que mes conseils, mais n’oubliez pas que le maquillage c’est pour se faire plaisir et que vous appliquez les méthodes et produits que vous souhaitez tant que vous vous sentez belle !

Toutefois si ce n’est vraiment pas votre truc, vous avez, avec ce premier article, quelques bases pour pouvoir épater votre bien aimé. N’hésitez pas à lui dire « Très joli ton Highlighter », ça lui fera plaisir à coup sûr !

On se retrouve très prochainement pour la suite de cette série. Si vous avez des questions, n’hésitez pas à me les poser dans les commentaires, je me ferai un plaisir à vous apporter des compléments d’informations. Pour les makeup-Addict, n’hésitez pas à compléter cet article si j’ai oublié de donner des informations essentielles. A bientôt pour la suite les fourmis !

 

« Définir la beauté, c’est ne pas la comprendre »

Fernando Pessoa

Partages mon article !

2 commentaires

  • Fourmi bleu

    Lol les makeup-addict j’adore ce terme. Ça montre à quel point ça peut devenir une vrai passion et donc une addiction le maquillage! Mais comme tu le dis faut que ca reste naturel et surtout que ça plaise à celui ou celle qui se maquille.
    Bon je commence à y voir plus clair… enfin c’est surtout mon teint qui est plus clair grâce au concentré de lumière de mon hightlighter 😉👌

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.