Découvertes

Le gouffre de Padirac

Après avoir parlé des dernières tendances mode, j’ai maintenant envie de vous faire découvrir un endroit juste extraordinaire. Un petit trésor de France avec une histoire incroyable, le gouffre de Padirac !

Prêt à faire un voyage au centre de la terre avec moi ? 3, 2, 1, let’s go !!!

L’explorateur

Le gouffre de Padirac, comme son nom l’indique est un gouffre. Un trou gigantesque qui descend jusqu’aux entrailles de la terre (ou presque 🙂 ) Qui est amené à découvrir un tel lieu ?

Tout part d’un homme, un explorateur, Edouard-Alfred Martel. En 1889, alors qu’il a 30 ans, Mr Martel part enfin à la découverte du gouffre le plus mystérieux jamais exploré. Après des mois et des mois de préparation, il est prêt à s’enfoncer dans l’obscurité du vide, il ne se doute pas de l’incroyable découverte qu’il s’apprête à faire.

Edouard-Alfred Martel, brillant avocat, est surtout un passionné de Géographie. Parmi ces exploits, il obtient le premier prix de géographie au Concours Général. A 20 ans, il descend dans la grotte slovène d’Adelsberg, puis organise une première exploration de la rivière souterraine de Bramabiau en 1888 à la frontière du Gard et de la Lozère.

On peut dire que Mr Martel est comme l’un des premiers spéléologues modernes, usant lors de ses expéditions de canots démontables, d’échelles et de cordes.

Les légendes

Il fallut à Mr Martel et ses compagnons d’exploration, beaucoup de courage pour faire cette expédition. En effet, de nombreuses légendes et mythes circulaient sur ce gouffre géant et mystérieux.

Des légendes plus effrayantes les unes que les autres. On racontait que des flammes étaient sorties de ce gouffre afin de protéger un trésor caché, lors de l’invasion des anglais pendant la guerre de Cent ans.

Mais l’histoire qui, sans doute devait dresser les poils de tout le monde à cette époque est bien celle de Lucifer qui aurait élu domicile dans ce gouffre.

« Une autre légende invite Lucifer qui, pour défier St Martin, aurait formé le Gouffre d’un coup de talon, invitant le Saint à franchir l’abîme contre les âmes des paysans damnés qu’il s’apprêtait à conduire en enfer… Un funeste troc qui poussa St Martin, guidé par sa foi, à éperonner sa mule lui faisant commettre l’exploit de sauter au-dessus du Gouffre ! Ce bond prodigieux laissa dit-on, l’empreinte du sabot de l’animal dans la roche, encore visible aujourd’hui. Vaincu et vexé, le Diable aurait alors définitivement disparu au fond du Gouffre… »

Mais comme je vous l’ai dit, il en fallait plus à Mr Martel pour l’empêcher de faire cette expédition !

La découverte

Il a fallut un certain temps de prépation à Edouard-Alfred. En effet, ce n’est pas un explorateur de pacotille. Parfaitement conscient du danger de chaque expédition, il réunit avant de partir tous les moyens nécessaires, financiers, humains, de sécurité afin que celle-ci se passe dans les meilleures conditions.

Il a déjà également l’idée, avant même de savoir si cela est possible, de partager avec le public sa découverte incroyable.

Je ne crois pas au hasard et j’en suis d’autant plus persuadée quand j’entends l’histoire qui a conduit un de ses compagnons d’exploration,
George Beamish, à l’accompagner. Mr Martel, dans ses pensées, sortit de la voiture. Il s’appercut quelques temps plus tard qu’il avait oublié sa sacoche avec tous les documents de son exploration de Padirac, plans, projet d’ouverture au public, etc… Mr Beamish, passager suivant, y recupéra la sacoche et fut tellement conquis par le projet qu’il fit tout son possible pour retrouver Mr Martel et l’accompagner pour cette exploration.

En 1889, Mr Martel, Mr Beamish descendent dans le gouffre.

Après des mois de conceptions, de réflexions, de travaux également, le gouffre de Padirac acceuille ses premiers visiteurs le 1er Novembre 1898. S’en suit un engouement pour cet endroit incroyable. Aujourd’hui, c’est 24 millions de visiteurs qui sont descendus dans ce gouffre.

Le gouffre

Le gouffre se situe à Padirac, dans le Lot. C’est une descente vertigineuse de plus de 100 mètres de profondeur. Il y a plusieurs étapes dans cette descente. La première, pas des moindres, un échafaudage géant. Ayant le vertige, je peux vous dire que je ne faisais pas la maligne, je suis arrivée en bas, les larmes aux yeux, les jambes tétanisées mais je l’avais fait.

Les descentes suivantes sont moins impressionnantes puisqu’on ne se rend pas vraiment compte que l’on descend. Il est également possisble de prendre des ascenseurs, ca va beaucoup plus vite c’est sur. Nous avons opté pour une descente en escalier et une remontée en ascenseur. Avec mes jambes tétanisées, de toute façon, je n’aurais pas pu remonter les escaliers. Pour l’annecdote, j’ai eu extrêmement mal aux jambes (grosses courbatures) des jours après cette visite.

Le gouffre de Padirac est ouvert de Mars à Novembre. Allez-y hors vacances, il y aura moins de monde. Ou alors choisissez d’y aller de très bonne heure.

C’est ce que nous avons fait. Nous avions pris la visite de 8h15 ou 8h45 je ne me souviens plus mais nous étions dans les premières visites. Aussi, il y avait peu de monde pour la descente et beaucoup plus de monde quand nous sommes remontés. Les touristes arrivaient en masse.

Je vous laisse le lien du site, vous y trouverez la billeterie. Il faut choisir un horaire et bien le respecter. Il y a un nombre de places limitées par créneau. Avant l’heure ce n’est pas l’heure et j’imagine qu’après l’heure ce n’est plus l’heure alors soyez à l’heure !! (Ca fait beaucoup d’heure là 🙂 )

On conclut !

Je ne vous révèle pas toutes les informations sur l’histoire de Mr Martel et du gouffre, juste assez pour vous donner envie d’y aller 😀 . Quoi qu’il en soit, ne vous inquiétez pas vous aurez pleins d’informations quand vous serez dans l’antre.

J’en garde un souvenir incroyable malgré la difficulté et la peur pour descendre. C’est si beau et si dingue de voir cette merveille de la nature. Le passage sur la rivière souterraine a été je pense mon moment préféré.

Si cette histoire vous passionne, je vous laisse le lien ci-dessous de trois Bandes Dessinées retraçant l’histoire de l’exploration du gouffre de Padirac. Tome 1, Tome 2, Tome 3. (En plus, si tu commandes une BD par mon lien, je gagne des centimes 🙂 alors merci fourmis ! )

Je vous laisse avec plusieurs photos. N’hésitez pas à me dire en commentaire si cet article vous a plu, si vous connaissez Padirac, si vous projetez d’y aller ?

Belle journée les fourmis, Soyez heureux et aimez-vous !

« Il faut y entrer sans craintes, qui sait quelle suprise vous attend »

Edouard-Alfred Martel

Partages mon article !

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.